«

»

Comment faire durer son couple

Cet article est écrit pas Maxime du blog Heureux dans sa vie.

Maxime nous parle de Bonheur dans le couple en tenant compte des 3 critères suivants :

  1. Être heureux pour soi avant d’être heureux à deux,
  2. Le respect de ses Essences pour être heureux,
  3. Être heureux c’est aussi grandir, comment grandir dans son couple.

Pour cet article, j’ai vraiment envie d’avoir une approche « pratico-pratique ». Un peu comme des cases ou comme un QCM qu’il suffirait d’appliquer pour partir sur de bonnes bases.

La base d’un couple heureux

Etape N°1 : Etre heureux pour soiLa première question est très simple et je vais vous demander toute votre honnêteté possible et disponible dans votre réponse :

Êtes-vous heureux(se) en tant que personne seul(e) ?

Autrement dit, à quoi vous sert votre couple ?

Et plus précisément, entretenez-vous la croyance que « la vie à deux » est plus simple ou qu’elle va faire de vous une personne plus heureuse que si vous étiez seul(e) ?

Cette question est fondamentale.

Soyez convaincu que les personnes les plus aptes au bonheur à deux sont les personnes heureuses seules.

Sinon que se passe-t-il ?

Sinon, il se crée une demande implicite. C’est-à-dire que votre motivation à entrer en relation n’est pas l’amour que vous éprouvez pour la personne mais bien votre manque, votre besoin de combler un vide qui demeure en vous !

L’autre devient alors un « accessoire », un pansement nécessaire pour apaiser votre « douleur ».

Vous comprenez bien que l’intention première n’étant pas l’amour, vous ne pouvez le vivre à l’intérieur de votre couple !

Ce principe est celui de la dépendance affective. N’étant pas capable de vous donner de l’amour par vous-même, de vous aimer, vous demandez à l’autre de combler votre déficit.

La dépendance affective : Avoir les pieds et mains liées ! Vous faites alors preuve d’une exigence envers l’autre avant même qu’il ne se passe quoi que ce soit dans votre couple : vous lui demandez de vous rendre heureux(se).

Il devient le responsable de votre bonheur !

Si votre partenaire n’est pas dépendant, vous lui reprocherez de ne pas vous aimer, vous le trouverez trop distant avec vous et vous l’accuserez de vous faire ressentir de la peur et du vide chaque fois qu’il n’est pas disponible.

Si votre partenaire est encore plus dépendant que vous, alors vous lui reprocherez d’être toujours « dans vos pattes », de vous étouffer, de ne pas avoir de caractère…

Et si vous êtes tous les deux pareils, vous vous les reprocherez à tour de rôle, tout en passant par de grand moment de fusion passager.

Un participant d’une de mes formations sur les relations amoureuses employait cette image sur la dépendance affective que je trouve juste :

Imaginez un verre vide dont le fond serait poreux. Si vous y mettez de l’eau, ce contenu s’échappe par la porosité du verre. Celui-ci demeure perpétuellement vide et oblige à un perpétuel remplissage.

Le verre est notre dépendance affective. L’eau représente l’amour que nous exigeons de l’autre et qui pourtant ne sera jamais suffisant à nos yeux.

La solution réside dans le fait de combler notre vide en nous de manière à être parfaitement étanche.

L’amour est alors en nous, comme l’eau du verre et ne s’en échappe plus.

A ce moment seulement, nous pouvons partager l’eau du verre de notre partenaire (également étanche) et pourquoi pas faire un beau cocktail 😉

  1. Aimer l’autre c’est avant tout s’aimer soi.
  2. Être heureux(se) seul(e) avant d’être heureux(se) à deux.

Le respect de soi et ses essences

Le deuxième point très important des couples heureux est le respect de soi et de ses Essences.

Qu’est-ce qu’une Essence ?

Une essence est la manière dont je me sens en présence de l’autre :

  • Suis-je moi-même ?
  • Est-ce-que je me sens libre, en confiance ?
  • Est-ce-que je peux m’exprimer en toute honnêteté ?

C’est aussi ce que « j’éprouve » en présence de l’autre ou, autrement dit, quelles sont les émotions et états internes, en moi, présents quand je suis avec mon/ma partenaire.

On ne se pose pas souvent la question. Alors c’est au petit bonheur la chance. On se dit :

Tant que je n’ai pas essayé, je ne sais pas !

Ce n’est en fait pas totalement vrai.

Pourquoi restez-vous dans une situation ou dans une relation ?

Vous y restez parce que vous vous y sentez bien.

Autrement dit, votre état interne, votre monde émotionnel est OK avec ce qui se passe, avec ce que vous vivez. Cette relation est équilibrée, écologique pour vous et cela vous fait ressentir des émotions positives (dans le sens « non négatives »). Ainsi vous vous respectez et vous pouvez continuer cette relation.

Pour vous donner des exemples d’Essences, il peut y avoir :

  • de l’envie,
  • de l’attirance,
  • de la confiance,
  • de la simplicité,
  • de l’amour bien-sûr,
  • de l’admiration,
  • de l’écoute,
  • de la liberté,
  • de la douceur,
  • de la complicité,
  • du désir,
  • etc…

Tout cela sont des émotions en vous.

Il y en a plein d’autres et toutes ne sont pas obligatoires. À chacun de faire sa « sauce ».

A chacun de faire la liste de ses Essences et de les installer en soi pour les vivre dans son coupleUne fois ces Essences bien au clair en vous, vous allez attirer – par les lois de résonance et d’attraction – des personnes vous permettant d’être au contact de ces Essences.

Vous ne demandez pas à l’autre de vous les faire ressentir. Non, sa simple présence vous permet de vous y connecter. C’est-à-dire que l’autre n’a pas besoin d’être une autre personne que celle qu’il est actuellement pour que vous vous sentiez bien. Et réciproquement, votre simple présence lui permet de se sentir bien en votre présence. Ses Essences sont également présentes à vos côtés.

Là se crée alors une alchimie, et vous êtes parti pour partager de bons moments tout en étant vous-même, tout simplement.

À l’inverse, le respect de vous est important dans le cas où vos Essences ne seraient pas réunies en présence de l’autre. Vous DEVEZ alors être honnête envers vous-même. Si cette relation ne vous permet pas de vous connecter à vos Essences, cela signifie très clairement que vous ne pourrez pas être heureux(se) dans cette relation.

Faites-en alors un(e) ami(e) et entretenez une belle relation avec cette personne si vous l’aimez vraiment.

Je vous rappelle que vous n’êtes plus dépendant(te) affectif et que donc cela ne devrait pas vous poser de problèmes ! 😉 😉 Je taquine 😉

L’idéal serait donc de ne pas sortir immédiatement avec la personne le temps que vous validiez avec vous-même la présence ou non, de vos Essences… Même si l’inverse, sera toujours un peu plus compliqué : sortir avec la personne et voir ensuite si vous vous entendez bien et dans le cas contraire arrêter la relation, rien ne vous empêche d’essayer 😉

Dernière chose, sachez que si vous ne vous sentez pas pleinement bien dans votre relation, l’autre le sentira tôt ou tard. Il ne sera donc pas non plus pleinement épanoui et au clair avec ses Essences lui permettant d’être bien avec vous.

Les couples qui ne parlent pas de cela s’enterrent dans un mutisme et sombrent pour la plupart dans la lassitude et l’ennui. Inévitablement vient un jour où l’un des deux décide de partir, souvent après avoir rencontré une autre personne. Pour les autres, ils se résignent et finissent par adopter des croyances que la vie à deux c’est triste, ou que « ça se tasse » et que c’est comme ça !! Horreur !!

La base est donc un problème d’Essences et donc de respect de soi. Les personnes qui se plaignent oublient souvent qu’elles étaient les premières à ne pas s’être écoutées. Derrière : « il/elle m’a quitté », il y a toujours le : « de toute façon je n’étais pas heureux(se) ».

Si dans votre prochaine rencontre, vos Essences ne sont pas présentes, ne sortez pas avec. Tout simplement. Et en attendant, travaillez sur vos Essences et votre bonheur personnel pour bien commencer votre prochaine rencontre ;)…

Le problème ce n’est pas l’autre

Une fois établit dans ce couple heureux (grâce à votre « non dépendance » affective et au respect de vous-même), le dernier point est celui de l’effet miroir.

Je m’explique.

Nos réactions nous appartiennent. C’est-à-dire que face à une situation, il n’y a que deux possibilités :

Soit vous avez le recul suffisant et nécessaire et vous ne réagissez pas. Vous vous contentez alors d’être le témoin de ce qui est en train de se passer et éventuellement, si cela vous concerne, alors vous AGISSEZ. Mais en aucun cas vous RÉAGISSEZ.

Ou soit, face à cette situation, vous n’avez pas de recul et la hauteur suffisante et là, vous réagissez, c’est-à-dire que vous êtes en RÉACTION face à cette chose.

Voyez-vous bien la différence ?

Nous sommes bien d’accord que si nous sommes en réaction c’est que nous manquons de recul et de hauteur, sinon nous ne serions pas touchés ! D’accord ?

Alors, que cette situation, cette réaction, nous permet-elle de voir ou de comprendre ?

Cela nous permet de comprendre qu’il y a là, une part encore inconsciente de nous-même et que, jusqu’alors, nous ne le savions pas !

Comme les deux doigts de la mainUne fois la lumière mise sur ce fait, nous ne serons plus en réaction si cela venait à se représenter. Nous sommes alors moins inconscient. C’est ainsi que la croissance s’opère.

Et bien dans un couple, ce processus est permanent. Le but de votre partenaire n’est pas de vous faire du mal (si c’est la cas quittez le/la). Mais parfois, ce que vous entendez ou voyez peut vous blesser ou vous toucher.

Essayez, à ce moment-là de concevoir que le problème ne vient pas de ce que vous dit l’autre mais du comment vous l’interprétez. Si vous êtes touché, c’est qu’il y a une faille, une blessure, une zone moins éclairée, et cela vous touche.

Si vous êtes en réaction, c’est que vous ne disposez pas (ou pas encore) de la hauteur et du recul suffisant et nécessaire.

Alors, plutôt que de blâmer, de juger ou de critiquer l’autre, voyez plutôt pourquoi vous êtes en réaction et profiter de cette situation pour grandir grâce à cette interaction.

L’autre devient alors un allié de croissance et vous aimez votre relation pour cela.

Tout ceci ne vaut que si l’amour est le maître-mot de votre relation. Si vous êtes dans une relation toxique où votre partenaire cherche à vous blesser volontairement, respecter-vous et partez au plus vite.

Conclusion

  1. Un couple heureux est un couple où les deux personnes s’aiment pour elle-même avant même d’aimer l’autre. Deux personnes indépendantes affectivement parlant.
  2. C’est aussi deux personnes ayant une très bonne connaissance de leurs Essences. Par respect d’elles-mêmes, elles les vivent dans leur couple et sont conscientes que sans elles, il n’y aurait pas de relation épanouissante.
  3. Enfin, ce sont deux personnes conscientes que leur couple est là pour les faire grandir et progresser. Ils voient leur couple comme une opportunité de mettre toujours plus de conscience là où il en manque. Ils ont cessé de reprocher à l’autre leurs propres réactions émotionnelles.

Pensez-vous qu’il existe d’autres critères pour faire durer son couple ?

Photos de scpgt, patdebaz, AForestFrolic, TOMHTML

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment faire durer son couple,comment faire duree mon couple,comment vous concevez un couple heureux?,comment faire grandir son couple,comment grandir en couple,comment fait pour dure dans le couple,COMENT RENTRE SON COUPL HEUREU,Comment tenir son couple heureux?,comment faire grandir un couple et rendre heureux?,comment faire grandir lamour

Avez-vous lu ces articles ?

Lien Permanent pour cet article : http://www.mon-couple-heureux.com/faire-durer-son-couple/