«

»

Interview expert relation hommes femmes

Comme moi, vous vous posez beaucoup de questions sur votre couple ?

Yvon Dallaire a 30 années d’expérience en thérapie de couple. Il sait de quoi il parle et il va répondre à toutes nos interrogations! Pour notre plus grand plaisir. :)

Yvon Dallaire

Le Podcast

> Vous pouvez écouter ce podcast en appuyant sur lecture ou sur iTunes en cliquant ici ou en téléchargeant le MP3 en cliquant sur Télécharger (ou en faisant un clic droit ici puis « Enregistrer le lien sous… »).

 

La transcription texte de l’interview

Mon Couple Heureux :

Bonjour c’est Michael du blog Mon Couple Heureux,

Aujourd’hui je reçois Yvon Dallaire, spécialiste des relations homme-femme, il est psychologue, sexologue auteur et conférencier.

Bonjour Yvon Dallaire, pourriez-vous vous présenter aux auditeurs de Mon Couple Heureux?

YVON DALLAIRE :

Bonjour M. Petit, je suis psychologue de formation. J’ai été formé à l’Université de Laval dans les années 70 et depuis 1975/1978, je me suis particulièrement intéressé aux relations hommes/femmes. J’ai été professeur de psychologie dans une première carrière au Collège de Sainte Foy, qui est un niveau pré-universitaire entre 1971et 1984 ; ensuite, je me suis consacré à ma pratique privée, dans mon bureau privé, en tant que travailleur autonome. J’ai commencé à écrire des livres depuis 1996, mon premier livre. J’en suis rendu à une vingtaine de livres. Je travaille sur les deux prochains.

Depuis ce temps-là, j’ai écrit “Les couleurs de l’amour dans le couple : 52 nouvelles chroniques conjugales” qui est un recueil de chroniques, que j’ai écrit pour un journal de Montréal et Québec, ici au Canada.

Et également, j’ai écrit “Qui sont ces hommes heureux ?” qui font partie de ma trilogie sur le bonheur conjugal.

 

Mon Couple Heureux :

Pourquoi autant de couples vont mal? Pourquoi autant de divorces ?

YVON DALLAIRE :

Parce que tout simplement, les gens ont trop d’illusions sur le couple.

Entre autres, l’illusion de croire que si je trouve mon “âme sœur”, appellation moderne pour “prince charmant” et “princesse charmante” que je vais être heureux pour le reste de ma vie. Or, le couple n’est pas fait pour rendre heureux, c’est cela l’illusion. Le couple est un creuset pour générer des crises, de préférence des crises de croissance.

Mais malheureusement, la majorité des couples se retrouve dans des crises de décroissance. On constate selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qu’environ 50% des couples divorcent, dont la moitié avant la cinquième année, et que 30% s’endurent et se résignent pendant des décennies pour ne laisser qu’un maigre 20% de couples qui réussissent après la lune de miel à dépasser la lutte pour le pouvoir inévitable pour arriver au partage du pouvoir.

 

Mon Couple Heureux :

Quels sont les problèmes les plus fréquents rencontrés en consultation ?

YVON DALLAIRE :

Il y a 6 sources de conflit pour la plupart insolubles dans les couples

  1. La 1ere c’est l’argent
  2. la 2ème c’est l’éducation des enfants
  3. la 3ème les relations avec les belles familles
  4. la 4ème c’est la répartition des taches ménagères,
  5. la 5ème, la séparation à faire entre la vie privée, conjugale et familiale,
  6. et finalement la 6ème, il ne faut pas l’oublier celle là, la sexualité

Sur ces 6 sources de conflits, les deux partenaires (les deux protagonistes) jouent au jeu :

J’ai raison, tu as tort

J’ai raison de vouloir dépenser l’argent de cette façon là ou d’élever les enfants de cette façon là, alors que, toi, tu as tort de vouloir les élever autrement que moi je veux les élever.

Et c’est ça qui fait la lutte pour le pouvoir qui n’a pas pour objectif d’écraser ou de dominer l’autre mais tout simplement de faire passer son point de vue.

 

Mon Couple Heureux :

Comment éviter ces pièges? Comment éviter de rentrer dans des conflits insolubles ?

YVON DALLAIRE :

Il faut réussir à négocier des ententes à double gagnant.

Par exemple, dans les couples (concernant l’argent) il y en a toujours un des deux qui est plus insécure financièrement, donc qui voudrait mettre d’avantage d’argent de coté pour assurer ses vieux jours, son avenir. Alors, que l’autre voudrait davantage profiter de son argent maintenant disant :

Qui te dit que tu vas être encore vivant à la retraite ? Alors, aussi bien profiter de notre argent maintenant !

C’est irréconciliable. Parce que la solution c’est que les deux partagent la même attitude par rapport à l’argent. Mais ce n’est pas parce qu’on n’a pas la même attitude par rapport à l’argent que l’on ne peut pas négocier un budget tenant compte de l’insécurité de l’autre et du sentiment de sécurité financière de l’un.

 

Mon Couple Heureux :

Est ce que les couples heureux ou les relations durables ont de bonnes habitudes? Si oui, lesquelles ?

YVON DALLAIRE :

Les couples heureux développent ce que j’appelle une culture conjugale faite de routines (parce qu’on ne peut pas éviter la routine dans un couple) et de rituels.

La seule chose que l’on peut faire avec les routines ou les rituels est de s’organiser pour que ça soit des routines agréables.

Et lorsqu’elles deviennent ennuyantes, il faut trouver de nouvelles routines pour pouvoir continuer à mettre un peu de piquant dans notre vie conjugale.

Et la meilleure des stratégies pour éviter les conflits insolubles (et éviter d’arriver dans des impasses), c’est d’apprendre à désamorcer les conflits.

Les couples heureux ne sont pas des couples sans conflits, sans confrontations. Ils ont exactement les même sources de conflits insolubles. Ils ont exactement les mêmes moments critiques que les couples qui finissent par divorcer ou se résigner. Sauf qu’ils vont négocier des ententes, ils vont apprendre à se disputer sans hypothéquer leur amour. Parce que très souvent dans les couples malheureux, on dit que :

Si tu m’aimais vraiment, tu me comprendrais, tu accepterais.

ou encore :

Tu es de mauvaises foi parce que ça fait 10 fois que je te le dis et pis tu n’en tiens pas compte!

On accuse l’amour et la bonne foi alors qu’en général ce n’est pas l’amour et la bonne foi qui manquent dans des couples.

Ca fait plus de 30 ans que je fais de la thérapie conjugale et les hommes sont de bonnes foi et les femmes sont de bonne foi. Sauf qu’ils n’ont pas tout à fait la même grille d’analyse des différentes sources de conflits dont je vous ai parlé tout à l’heure.

Alors, ce qu’il faut faire, c’est ajouter des connaissances et développer un peu plus d’acceptation et faire des efforts pour essayer de, non pas se soumettre au point de vue de l’autre, mais comprendre le point de vue de l’autre et arriver à négocier des ententes à double gagnant.

Puisque dans un couple, il ne peut pas y avoir un gagnant et un perdant, il ne peut y avoir que deux gagnants ou deux perdants.

 

Mon Couple Heureux :

J’ai lu dans un livre qu’il ne fallait pas faire de compromis car faire un compromis signifie faire un sacrifice des deux cotés.

YVON DALLAIRE :

Exact, c’est une entente à double perdant de chaque côté.

 

Mon Couple Heureux :

Voilà, vous c’est bien ce que vous dites, il faut qu’il n’y ait aucun sacrifice et que chacun face en sorte d’être gagnant.

YVON DALLAIRE :

C’est ça. Un compromis est une entente à double perdant.

Et d’ailleurs, les gens le disent :

Il faut mettre de l’eau dans son vin pour être heureux dans son couple, il faut faire des compromis.

Alors moi je trouve ça pêcher que de mettre de l’eau dans du vin surtout si j’ai une bonne qualité de vin ! C’est comme ça que je perçois le compromis.

Ce n’est pas pour ça qu’il n’y a pas un prix à payer pour vivre avec quelqu’un. La personne avec qui je vais vivre ne sera jamais à la hauteur de la femme qu’il y a dans ma tête ou de l’homme qu’il y a dans ma tête. Donc le prix à payer est la différence entre ce que je voudrais et ce que j’obtiens.

Les membres des couples heureux, on a remarqué qu’ils étaient très exigeants.

Je suis prêt à m’investir à 100% pour mon couple et j’exige que toi aussi tu t’investisses à 100% dans notre couple ! Je ne veux pas de demie-mesure. Je ne veux pas de demie-présence. Je te veux à 100%.

Donc dans les couples heureux on investit du 200%. Alors que dans les couples malheureux, on est toujours entrain de calculer et on dit :

Bah écoute, c’est 50/50.

Ce n’est pas vrai :

Je suis 100% responsable de mon bout de la relation. Elle est 100% responsable de son bout de la relation.

C’est sûr que la qualité ou la couleur du couple, c’est une coréalisation, une coresponsabilité. Et si les deux s’investissent à 100% et acceptent de s’affirmer tout en restant ouvert à l’autre, c’est sûr qu’on a une formule gagnante.

 

Mon Couple Heureux :

Est-ce que s’investir à 100% ce n’est pas tomber dans le piège du couple fusionnel ?

YVON DALLAIRE :

Non, non non ! Car le 100% ne devrait pas dépasser le 25% ! :)

On a 4 dimensions dans notre vie :

  1. La dimension professionnelle,
  2. La dimension partenaire (le couple),
  3. La dimension parentale,
  4. Et ma dimension (vie privée, vie personnelle).

Et moi j’estime qu’au total de ma vie, je devrais avoir investi 25% de mon temps, de mes énergies, de mon argent, dans ma profession, avec ma partenaire, avec mes enfants, et aussi seul avec moi-même. Car je peux avoir des projets, des amis qui ne sont pas nécessairement des projets, des amis de couple. Ou des amis professionnels ou des projets professionnel.

Donc le couple, pour moi, ne constitue que 25% de ma vie. Dans ce 25% là, il faut que je sois à 100% !

Un homme, par exemple, qui trouve sa partenaire. Et maintenant, il se frotte les mains :

C’est bon, j’ai trouvé ma partenaire de vie et là je vais m’investir davantage dans mon travail.

Pour moi, c’est un homme qui est infidèle ça. Lorsque qu’il la laisse tomber ou s’investit moins avec sa partenaire pour s’investir davantage dans sa profession.

Ou la femme, c’est souvent le cas, qui va, une fois devenue mère, s’investir davantage dans ses enfants, dans sa maternité qu’avec son partenaire.

J’appelle ça de l’infidélité affective.

 

Mon Couple Heureux :

Maintenant, j’aimerai vous poser des questions diverses sur la vie de couple. Ce sont des questions que l’on m’a posées. Je voudrais connaître votre point de vue.

Que faire lorsque l’autre refuse la communication?

YVON DALLAIRE :

On en profite pour faire autre chose !

 

Mon Couple Heureux :

Oui, vous dites qu’il faut le laisser bouder dans son coin et attendre qu’il revienne.

YVON DALLAIRE :

La bouderie est une façon d’avoir du pouvoir sur l’autre.

Alors il ne faut pas que l’autre se rende compte que bouder soit rentable. Si une personne qui boude se retrouve seule, en général, elle va bouder de moins en moins longtemps et de moins en moins souvent. Surtout si elle voit que son partenaire, pendant lui boude ou elle boude, que son partenaire s’amuse.

 

Mon Couple Heureux :

Pouvons-nous changer l’autre ?

YVON DALLAIRE :

Non ! Le seul pouvoir que j’ai, c’est sur moi-même. Je ne peux pas changer l’autre.

Le seul pouvoir que j’ai sur l’autre c’est le pouvoir que l’autre veut bien m’accorder. Alors on se rend compte que plus j’essaie de changer l’autre, plus l’autre résiste à mes désirs de changement. C’est tout à fait humain.

 

Mon Couple Heureux :

Nous attendons tous les deux des choses différentes. Comment faire coïncider deux projets de vie différents ?

YVON DALLAIRE :

C’est sûr qu’au niveau du partenariat, au niveau du couple et de la famille, il faut partager des projets communs. Mais c’est sûr que je peux avoir des activités, des projets personnels qui ne sont pas nécessairement partagés par ma compagne.

Et le couple est quand même là (même si je ne suis pas tout à fait d’accord avec ton projet) pour t’aider à réaliser ton projet. Puisqu’il ne faut pas oublier que le verbe “aimer” provient du verbe “aider”. Donc quand on s’aime vraiment, on doit s’entraider tous les deux à s’épanouir à l’intérieur de son couple et à l’extérieur de son couple au niveau professionnel ou au niveau personnel.

 

Mon Couple Heureux :

Et en plus, il est très important, comme vous le disiez tout à l’heure, d’avoir des projets personnels.

YVON DALLAIRE :

Oui, c’est important d’avoir 25% de ma vie consacrée à moi-même.

C’est sûr que pour être heureux en couple, j’ajoute un élément, pour être heureux en couple, il faut avoir un maximum, pas un minimum, un maximum de compatibilité.

La psychologie populaire dit que “Les contraires s’attirent”. C’est vrai, ça crée des coups de foudre. Mais, en général, les couples heureux ne sont pas basés sur un coup de foudre. Ils sont basés sur l’autre dicton populaire qui dit que “Ce qui se ressemble, s’assemble”.

Alors, la psychologie conjugale scientifique confirme que plus on est semblable, moins nos sources de conflits vont se polariser, moins on va être dans des extrémités. Donc que l’on va être plus facilement d’accord sur l’argent, l’éducation des enfants, la sexualité, etc…

 

Mon Couple Heureux :

Justement, c’est une question que je me posais. Comment être sûr qu’on est avec la bonne personne ? Et comment savoir si on doit se battre pour son couple ou alors il faut mieux abandonner ?

YVON DALLAIRE :

On ne sait jamais. On n’a pas de garantie.

C’est sûr que si on prend le temps de se fréquenter, d’apprendre à se connaître avant de s’engager, ça serait l’idéal.

Sauf que la majorité des gens, comme on le dit en Europe, vont tomber amoureux et au Québec, tomber en amour. C’est comme s’il y avait une perte de contrôle. C’est l’émotion qui prend le dessus sur la raison. C’est ça qu’on appelle la période de passion ou de lune de miel.Pendant laquelle on est pas vraiment en amour avec l’autre. On est en amour avec les sensations, les émotions, les fantasmes très agréables que l’on vit.

Ce n’est qu’au fur et à mesure que l’on vit avec l’autre que l’on va finalement découvrir qui est l’autre. C’est là que l’amour va prendre place… ou non !

Généralement, c’est une période qui dure entre deux et trois ans. La lune de miel va durer généralement 1, 2 ou 3 ans maximum.

C’est pour cela que 50% des couples qui divorcent avant la 5ème année. Car c’est là où on a découvert qui était vraiment l’autre.

Vous savez, il y a un proverbe qui dit que l’amour est aveugle. En fait ce n’est pas l’amour qui est aveugle, c’est la passion qui est aveugle. Mais la vie à deux rend la vue et généralement assez rapidement. :)

 

Mon Couple Heureux :

Lorsque tout va mal dans le couple, est ce qu’il y a une bonne réaction à avoir ?

YVON DALLAIRE :

Le couple est un creuset pour générer des crises.

Le critère pronostique de l’évolution des couples c’est “Comment ils vont gérer leurs crises ?” Non pas pour résoudre les problèmes mais pour négocier des ententes à double gagnant. Où les deux ont l’impression, à se moment là, de s’élever en amour parce qu’ils grandissent, évoluent positivement et parallèlement.

Sinon, c’est sûr que si on arrive à des confrontations. C’est évident que si le couple devient un terrain de bataille perpétuel, le lit devient une arène de lutte. Il est évident que l’on va finir par ou se résigner (c’est malheureux mais c’est souvent comme ca) ou se séparer et recommencer ailleurs la même chose parce qu’on n’aura pas perdu nos illusions concernant l’amour, le couple, l’illusion de l’âme sœur etc, etc…

 

Mon Couple Heureux :

C’est vraiment un piège cette histoire d’âme sœur. C’est un mythe de penser qu’il existe une personne parfaite qui nous attend quelque part. On reporte cette image sur l’autre et finalement, au bout d’un moment on se rend compte que ce n’est pas vrai.

YVON DALLAIRE :

L’image que j’utilise pour illustrer ce qu’est un couple, c’est un damier.

Et j’ai ça dans mon bureau. C’est thérapeutique. C’est un damier sur lequel j’ai mis d’un coté les pièces d’un jeu de dame et de l’autre des pièces d’un jeu d’échec.

Le damier, ou l’échiquier, c’est le couple, c’est le terrain, le territoire commun.

Et moi je dis que les hommes jouent aux dames, car on est plus linéaire et les dames sont représentées par le jeu d’échec parce qu’elles sont d’avantage changeantes. Alors c’est comme ça qu’il faut comprendre le couple.

Dans la lune de miel, les deux trouvent quelqu’un qui veut jouer. Je trouve quelqu’un qui veut jouer avec moi et je pense qu’il va jouer selon mes règles à moi.

Alors quand on se présente sous notre plus beau jour, ça va très bien.

A partir du moment où le couple est bien installé, bien acquis, bien conquis. A ce moment là, l’un des deux avance une pièce. Et l’autre dit

Bah non, ce n’est pas comme ça qu’on doit jouer, c’est autrement.

C’est correct que chacun souhaite dire à son couple ce que j’attends du couple. Moi, je veux jouer dans ce couple là. Mais pour être heureux en couple, il faut accepter d’apprendre les règlements du jeu de l’autre.

Et les couples heureux sont ceux qui inventent un troisième jeu à partir de certains règlements du jeu de dame et du règlement du jeu d’échec. Pour former une entente, une culture conjugale qui peut être différente d’un couple heureux à l’autre.

 

Mon Couple Heureux :

Vous avez parlé de la routine. Vous disiez que cela fait parti des bonnes habitudes chez les couples heureux. Et pourtant, il y a des personnes qui se plaignent de la routine dans le couple.

YVON DALLAIRE :

On ne peut pas éviter la routine.

Tous les matins, je dois me lever, me laver, déjeuner, m’occuper des enfants s’il y en a, aller travailler, revenir, faire faire les devoirs aux enfants, souper, se laver, se coucher, etc… On ne peut pas éviter la routine !

La seule chose que l’on peut faire est d’essayer de s’organiser pour qu’a travers ces routines là, on puisse avoir du plaisir à le faire et changer les routines lorsqu’on peut le faire et pour ajouter du nouveau dans notre vie.

Parce que c’est sûr que les routines, à la longue, peuvent devenir ennuyantes. Et certains disent que la routine, c’est la rouille du couple. C’est vrai en partie. Mais, si je développe… et c’est ce que l’on constate chez les couples heureux. On ne peut pas ne pas développer des routines et ce que j’appelle des rituels conjugaux.

Donc il faut s’organiser pour que nos rituels soient le plus agréables possible. On peut chanter en lavant la vaisselle.

 

Mon Couple Heureux :

Est-ce que vous pensez que tous les couples peuvent être heureux ?

YVON DALLAIRE :

Tous les couples peuvent être heureux. Tous les couples valent la peine d’être sauvés.

Il y a des milliers de couples qui sont venus me voir en 30 ans. Et tous les couples… sauf quelques rares exceptions, parce qu’il y a quand même des relations qui sont toxiques qu’il faut quitter. Tous les couples peuvent et doivent au moins essayer de se donner une dernière chance. Parce que tous les couples peuvent être sauvés. Mais pas a n’importe quel prix évidemment.

 

Mon Couple Heureux :

C’est le prix d’un effort, d’un travail sur soi et d’un travail sur le couple.

YVON DALLAIRE :

Exactement, beaucoup d’amour, beaucoup de bonne foi.

Mais à cette amour et cette bonne foi là, il faut ajouter des connaissances et des efforts à faire pour cesser de faire ce qui ne fonctionne pas.

On sait aujourd’hui ce qui ne fonctionne pas dans les couples et mettre en pratique les stratégies qui fonctionnent.

Aujourd’hui, depuis une 20aine d’année, on les a étudié les couples heureux et on les connaît ces stratégies là qui fait que ça fonctionne.

 

Mon Couple Heureux :

Quand faut-il demander de l’aide et consulter un spécialiste (psychologue ou sexologue) ?

YVON DALLAIRE :

Quand on arrive, je pense, à se coucher dans notre lit, qui devrait être un terrain de jeu seulement, ou un endroit de détente. Quand le lit devient une arène de lutte et que l’on a arrive à se coucher dos à dos et qu’on fait semblant de dormir. Là, il commence à y avoir pas mal de fossé ou un mur qui s’élève entre nous deux.

L’idéal serait d’avoir de véritables cours de préparation au mariage donnés par des intervenants psychologues, thérapeutes conjugaux, sociologues, intervenants sociaux qui connaissent les caractéristiques des couples heureux à long terme et qui n’entretiennent plus d’illusion sur le couple comme deux autres illusions. Malheureusement c’est même la psychologie conjugale qui a véhiculé ces deux croyances là.

C’est qu’avec la communication, on peut finir par se comprendre. Or la communication a quand même certaines limites.

Et que si on se parle et qu’on est ouvert et dans une attitude d’acceptation, et conditionnelle et chaleureuse de la part de son partenaire, qu’on va réussir à régler tous nos problèmes.

Or la majorité des problèmes de couple, Gottman parle de 69%, sont insolubles. Donc plus on va essayer de parler et de communiquer sur des problèmes insolubles pour trouver un consensus, plus on va s’enfoncer ! Or, une des caractéristiques des couples heureux, c’est qu’ils vont se mettre d’accord pour vivre avec des désaccords à vie.

Je comprends mon amour que tu n’es pas d’accord avec moi, mais je t’aime quand même !

 

Mon Couple Heureux :

C’est vrai que ce n’est pas forcément très simple. J’ai lu le livre de Gottman, il s’appelle Les couples heureux ont leurs secrets, c’est bien cela ?

YVON DALLAIRE :

Exact ! C’est une véritable bible !

Et ca a permis dans le courant psychologique de vraiment arrêter de croire que la communication et la résolution des problèmes étaient la meilleur des stratégies pour faire d’un couple, un couple heureux à long terme.

Or on sait très bien aujourd’hui que les thérapies conjugale basée sur la communication et la résolution de conflit, sur le coup, ça peut amener un peu de baume, mais à long terme ce n’est pas efficace.

Ce qui est efficace, c’est que moi en tant qu’homme, je dois apprendre la psychologie féminine, je dois apprendre la psychologie de ma partenaire parce que toutes les femmes sont peut être fait dans le même moule mais toues les femmes sont aussi uniques au monde. Donc si moi, je suis le spécialiste du jeu de dame, si je veux être heureux dans mon couple, avec cette femme ou n’importe quelle autre femme, il faut que j’apprenne les règlements du jeu d’échec et vice versa.

Alors autrement dit, il faut apprendre a être bilingue dans un couple pour être heureux à long terme.

 

Mon Couple Heureux :

Quels conseils donneriez-vous à un couple qui commence sa vie à deux? Ça serait apprendre le langage de l’autre finalement ?

YVON DALLAIRE :

Oui, les couples heureux finalement, ils ont décidé d’être heureux plutôt que de chercher à avoir raison ! Parce ça c’est le jeu préféré des couples malheureux qui finissent par divorcer, ou s’endurer :

J’ai raison, tu as tort !

Il faut sortir de là.

Le deuxième conseil que je donnerai est que dans un couple, je vais vous le dire d’une façon un peu trivial, dans un couple, on a toujours le choix entre brasser des fleurs ou brasser de la chnoute. :)

Le bonheur, c’est une question d’odeur. Autrement dit, on a constaté que les membres couple heureux se disaient de 5 a 10 fois plus de compliments (des fleurs) que des reproches (de la merde !)

 

Mon Couple Heureux :

Pour finir cette interview, avez-vous quelque chose à rajouter ?

YVON DALLAIRE :

Écoutez, on pourrait en parler des heures et des heures sur qu’est ce qu’il fait qu’un couple est un couple heureux à long terme.

C’est la raison pour laquelle j’ai écrit une trilogie sur le bonheur conjugal.

Trois livres dont le premier : Qui sont ces couples heureux ? Dont d’ailleurs le magasine psychologie a considéré comme un des 50 livres de psychologie qui change une vie. J’en étais très fier lorsque j’ai appris que le magasine psychologie trouvait Qui sont ces couples heureux ? à cette hauteur là.

Et j’ai écrit aussi une suite, parce que dans un couple on est 3 : Qui Sont Ces Femmes Heureuses ? dans lequel j’explique aux femmes qu’est ce qu’elles doivent savoir sur les hommes, qu’est ce qu’elles doivent faire et surtout qu’est ce qu’elles doivent arrêter de faire.

Et j’ai fait la même chose avec les hommes : Qui sont ces hommes heureux ? dans lequel j’explique ce qu’ils doivent savoir sur les femmes, ce qu’ils doivent cesser de faire et apprendre à faire s’ils veulent être heureux avec leur femme actuelle ou la prochaine femme.

 

Mon Couple Heureux :

Très bien. Et bien merci beaucoup Yvon Dallaire d’avoir répondu à toutes ces questions pour Mon Couple Heureux.

Vous pouvez retrouver Yvon Dallaire sur son site : http://www.yvondallaire.com

YVON DALLAIRE :

Merci, ça m’a fait très plaisir !

 

Voici la trilogie d’Yvon Dallaire si vous voulez l’acheter :

 

Dites-moi ce que vous avez pensé de cette interview dans les commentaires :)

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

relation homme femme,au québec sauvé son couple à la retraite,yvon dallaire,relations hommes femmes,Energie Vitale vous souhaite la bienvenue! Je vous souhaite une bonne visite sur ce site ce site est une fenêtre pour toutes les personnes intéressées par la pratique et la connaissance des énergies Si vous avez des questions je suis là pour y répondre A ,yvon dallaire qui sont ces femmes heureuses,psychologie homme qui boude,youtube interview infidelite pour la femme,Yvon Dallaire podcast,lire livre de yvon dallaire

Avez-vous lu ces articles ?

Lien Permanent pour cet article : http://www.mon-couple-heureux.com/interview-expert-relation-hommes-femmes/

33 comments

7 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Yann

    Super intéressant, j’ai adoré le passage sur les fleurs et la schnouff :
    je rajouterais qu’avant tout il faut « entretenir la communication » . tout le monde sais qu’il faut communiquer dans un couple, mais on le fait souvent en temps de crise et jamais quand tout va bien alors que c’est justement quand ça va bien et que les esprits sont apaisés que le « vrai » dialogue est possible. Anticiper l’avenir du couple en permanence en fait.
    Merci pour cet article très complet.
    Yann vous propose de lire : La question qui peut sauver votre relation – Philippe GABILLIETMy Profile

    1. Michaël

      Bonjour Yann,

      c’est vrai qu’Yvon Dallaire a beaucoup d’humour et donne beaucoup d’exemples. Ce qui fait que ses messages et ses conseils passent très bien.

      Tu as raison de mettre en avant le dialogue hors temps de crise. Cela préviendrait beaucoup de conflits dus à des incompréhensions. Les meilleurs moments pour dialoguer sont, pour moi, aux temps des repas : petit déjeuner et repas du soir. La télé est par contre à proscrire lors à ces moments là.
      Michaël vous propose de lire : Questions à se poser avant d’avoir un bébéMy Profile

      1. Lionel

        Le dialogue doit vraiment être constant, on doit vraiment pouvoir parler de tout sans tabou et sans peur du jugement de l’ autre. La séduction, faire en sorte de toujours plaire un bon complément. Merci pour cet excellent article.
        Lionel vous propose de lire : Love coaching ou coaching amoureuxMy Profile

  2. Ecole du bien etre

    Interview très intéressant ….j’en veux encore !!

    Ce qui m’intéresserait….Les différentes étapes de vie d’un couple … par lesquelles la majorité des couples vont passer…des étapes normales, inévitables face auxquelles il ne faudrait donc pas s’inquiéter !

    J’ai bien aimé le 25% vécu à 100% !!

    En effet, cela me correspond bien ….ne pas tout mettre dans son couple…avoir sa bulle d ‘oxygène…

    Merci et à bientôt

    Karine
    Ecole du bien etre vous propose de lire : Comment gérer vos émotions toxiques ?My Profile

    1. Michaël

      Bonjour Karine,

      merci! :)
      je vais réfléchir à un article sur le sujet. Je parle un peu de ça dans le lien en dessous :
      Michaël vous propose de lire : Le plan de vie du coupleMy Profile

  3. karine

    Au fait, connais tu perosnnellement ces experts que tu interviewes ?

    Sinon comment les sélectionnes tu ?

    Tu les interviews par quel biais ? Chez eux, à distance ?

    Merci de ta réponse

    Karine
    karine vous propose de lire : Comment gérer vos émotions toxiques ?My Profile

    1. Michaël

      je ne l’ai connais pas personnellement. Je les interview via skype.
      Je n’ai pas de critère de sélection précise. Tous les avis des personnes qui s’intéresse à la vie de couple m’intéresse.
      Je les découvre à travers mes lectures et sur internet.
      Michaël vous propose de lire : Interview d’un expert en séductionMy Profile

  4. nath

    Bravo et Merci pour cet article , il n’y a que du vrai..
    En ce moment je fais un travail sur moi-même avec l’aide d’une thérapeute et je ne peux qu’apprécier cet article où je retrouve tous les conseils de ma thérapeute et dans la pratique ça fonctionne ……….

    Merci à toi Michael pour ce travail fourni et merci à Yvon Dallaire de t’avoir consacrer du temps pour mieux nous éclairer…..

    Bonne continuation

  5. Michaël

    Bonjour Nath,

    merci pour les compliments, ça m’encourage à continuer! :)

    N’hésite pas à nous faire partager tes expériences et tes réflexions. Tu peux même écrire un article pour le blog si tu veux! :) L’écriture est un puissant outil pour mettre de l’ordre dans ces idées et mieux s’approprier ses émotions.

    A bientôt
    Michaël vous propose de lire : Comment réagir face au silence de l’autreMy Profile

  6. Marina

    Merci Michael,

    Il y a énormément de valeur dans cet interview! J’ai bien aimé l’idée de se mettre d’accord pour avoir des désaccords à vie plutôt que de chercher à en discuter sans cesse…

    J’ai acheté le livre « guérir d’un chagrin d’amour », je ne l’ai pas encore lu mais je pense qu’il va être intéressant, à la hauteur de cet interview.

    Marina
    Marina vous propose de lire : Comment sauver son couple (ou se faire larguer) en 10 leçons.My Profile

    1. Michaël

      Bonjour Marina,

      Oui je suis très content qu’Yvon Dallaire m’ait accordé cette interview. Il m’a éclairé sur beaucoup de points.
      Si tu fais la chronique du livre « guérir d’un chagrin d’amour », n’hésite pas à donner le lien dans les commentaires.
      Michaël vous propose de lire : Plan d’attaque pour sauver votre coupleMy Profile

  7. Elisandre (le Royaume Amoureux)

    Bonjour Michael,

    J’ai retrouvé l’idée, que je soutiens depuis longtemps que la communication à outrance n’apporte pas de réelle solution dans un couple. Elle n’est pas LA solution.

    Par contre « comprendre » le fonctionnement du sexe opposé est indispensable et en fait cela fait partie de l’amour justement.

    Et puis toujours cette idée de Prince Charmant complètement erronée bien sûr et que j’ai défendue dans plusieurs articles, tellement elle est associée A TORD aux contes de fées.

    J’en profite pour redire ici que :en associant les contes de fées à l’enfance, on a associé aussi l’idée d’une immaturité au couple, du style « l’autre va me rendre heureux et m’amener direct au happy end ».

    Non, le prince et la princesse vont au happy end, c’est à dire au bonheur, ensembles, parce qu’ils traversent les épreuves, les crises de croissance.
    L’un par la force active (yang, masculine), l’autre par la sensibilité, la réceptivité, la fluidité (yin, féminine). Les épreuves consistent à intégrer en soi ces deux aspects, pour parler ou au moins comprendre le langage de l’autre.
    Le vrai mariage se fait en soi…c’est l’accomplissement alchimique, la magie de la vie qui accomplit des miracles.

    Merci Michel pour cet article d’expert
    Elisandre
    Elisandre (le Royaume Amoureux) vous propose de lire : Mission accomplie ! la Bête s’est transformée en PrinceMy Profile

    1. Michaël

      Bonjour Elisandre,

      le happy end me fait penser que le bonheur c’est à la fin… je préfère penser que le bonheur c’est tous les jours.
      Michaël vous propose de lire : 11 idées pour relancer le désir dans le coupleMy Profile

  8. Emmanuelle LABAT

    Bonsoir Michael

    J’ai bien apprécié cette interview.

    Concernant l’histoire de lune de miel, je pense que nous pouvons la programmer dans notre inconscient et ne pas attendre le happy end. On a conditionné les couples à vivre une lune de miel quelques jours après le marriage et puis plus rien derrière. C’est une erreur de programmation à mon avis.

    Je suis tout à fait d’accord avec cette idée de préparer les couples au mariage. Néanmoins, certaines personnes sont capables de faire le travail sur elles-mêmes, généralement dans la solitude, pour se préparer à la vie de couple. C’est une question de choix.

    A bientôt

    Emmanuelle
    Emmanuelle LABAT vous propose de lire : La voix originale de Jeff Brown qui murmure à l’oreille des âmesMy Profile

    1. Michaël

      Bonjour Emmanuel,

      Selon moi, la vie à deux n’est pas si simple pour tout le monde. D’ailleurs c’est pour cela qu’il y a beaucoup de divorce.

      Une formation à la vie à deux me semble une très bonne idée pour préparer les jeunes couples (indépendamment de l’age) à se lancer dans la vie. Une formation n’empêchera pas les obstacles mais au moins ils auront tous les outils pour réussir s’ils le veulent réellement.
      Michaël vous propose de lire : Comment réagir face au silence de l’autreMy Profile

      1. Emmanuelle

        Bonjour Michael,

        La vie à deux n’est simple pour personne. C’est pour cela que j’ai apprécié l’intervenant que tu as choisi et qui parle de crise de croissance. Il est à mon sens nécessaire d’avoir des outils et une connaissance de soi pour pouvoir vivre ces crises sinon elles entraînent de l’autre côté.

        C’est dans ce sens que je suis favorable à un type de préparation quand deux personnes pensent s’être trouvées, surtout si elles sont jeunes et n’ont pas accumulé quelques crises personnelles dans différents domaines avant. La vie éducative actuelle ne nous prépare pas à devenir une épouse, ni un époux, et nous croulons sous des conditionnements dont Elisandre parle largement.

        Dans mon projet de Spa naturel, (tu connais peut-être le blog), je prévois que ces lieux pourront accueillir les couples ayant des difficultés personnelles. Au moins un endroit pour lâcher et se relaxer. Avec ton blog et ton interview, tu ouvres une voie dans ce sens, complémentaire à mon approche.

        Donc croisons les doigts.

        Bien à toi

        Emmanuelle
        Emmanuelle vous propose de lire : Ma médecine au quotidien : toute une éducationMy Profile

        1. nath

          Bonjour,
          J’ai commandé sur Amazone le livre d’Yvon Dallaire sur « Qui sont ces femmes heureuses » car j’ai besoin de comprendre notre fonctionnement.
          Je me retrouve totalement dans tout ce que décrit Yvon Dallaire.
          J’en suis à ma 3 eme union et celle-ci je ne veux pas la laisser passer comme les deux précèdentes.
          J’ai fait 7 années de psychanalyse qui ont portées ses fruits sur mon enfance que j’ai accepté mais je reste encore conditionner pour ma vie de couple aux principes de ma famille. Notement croire que c’est l’autre qui fait votre bonheur, il y contribue certes mais ne fait pas tout.
          Il faut dire qu’étant jeune j’en ai lu des livres à  » l’eau de rose » vu des séries télé comme la petite maison dans la prairie et ado lu les « nous deux »….
          Voici les dégats du conditionnement, aujourd’hui après 3 ans de mariage où l’amour est toujours là mais la passion moins je souffre énormément car dans ma famille que je ne vois plus depuis 7 ans maintenant, quand on souffre c’est forcement la faute de l’autre.
          L’autre qui doit faire notre bonheur et je sais que ce n’est pas vrai mais à appliquer c’est autre chose, je me bats en moi avec le vrai du faux….Et croyais moi les angoisses sont terribles même si je suis actuellement en thérapies brève avec une séxologue coach de bien être avec la methode surrender ( j en suis à ma 3eme séance)…..
          J’adore mon mari mais je voudrais être tout son centre d’attention chose qui est impossible, dans la passion oui mais pas à vie…..
          Le travail sur moi est bien difficile d’accepter que mon mari ne soit pas disponible en même temps que moi , et que je dois me fonder un monde autre que mon mari . Je culpabilise énormément car je n’ai pas l’habitude, je crains de délaisser mon mari, de faire quelque chose de mal et surtout de le perdre……Toutes ces peurs sont infondées mais elles sont là et croyez moi c’est pénible pour moi….
          Merci de m’aider aussi si vous êtes passer par là, il n y a pas qu’un apprentissage aux jeunes qu’il faut faire mais aussi aux adultes (38 ans) tels que moi qui souffrent tant de ne pas comprendre ce qui leur arrive quand on est bien installé et que la passion est passée comme dit Yvon Dallaire……

          Merci pour vos réponses et votre soutien, à aujourd’hui je suis comme un enfant qui a une soif d’apprendre……seulement je suis adulte et je veux réussir ma 3 éme union.

          Nath

  9. Elisandre (le Royaume Amoureux)

    Rebonjour Michael…

    Je comprends ce que tu veux dire, cependant dans les contes tout est à prendre au second degré.
    Le début quand tout va mal, c’est, la présence de la crise et le happy end c’est quand le conflit a trouvé son issu. Mais l’issu est au coeur même de la crise.

    Ce sont des histoires symboliques, hors du temps et des conditionnements chronologiques. Elles permettent de maitriser son temps.

    Cela rejoint l’idée d’Yvon Dallaire, ce paradoxe que tout se vit en même temps « être d’accord sur l’idée qu’on n’est pas d’accord ».
    Le merveilleux n’est-il pas la vérité ? l’intégration du début et de la fin, du bonheur et du malheur. L’intégration des contraires.

    Le tout-possible en quelque sorte. Le germe du bonheur est dans le malheur (relatif bien sûr) et vice versa.
    Le tao

    A bientôt pour un nouvel article intéressant Michael !

    Elisandre
    Elisandre (le Royaume Amoureux) vous propose de lire : Mission accomplie ! la Bête s’est transformée en PrinceMy Profile

    1. Michaël

      Ouah! tout ça me dépasse Elisandre! :)
      Michaël vous propose de lire : Questions réponses sur la dispute dans le coupleMy Profile

      1. Elisandre (le Royaume Amoureux)

        Alors je vais le dire autrement car cela est simple en réalité.

        Nous avons en nous comme un théâtre intérieur ; à propos du couple et de plein d’autres choses. C’est ce théâtre là qui anime ce que nous vivons comme notre réalité.

        C’est le théâtre de notre inconscient qui est bien sûr « hors du temps »; Tu peux donc choisir d’être au début, à la fin, maintenant quand tu veux. Tous les temps sont en toi : ton passé, ton présent et ton avenir (tes souhaits) Mais le happy n’est pas « tout le temps » car les crises sont là.

        « Il était une fois » t’emmène où tu veux, retrouver et changer si tu veux ton théâtre intérieur. C’est cela le pouvoir des contes car en plus tu vas y chercher les forces du collectif;

        Enfin cela demande un peu d’attention quand même bien sûr.

        Le monde de l’insconcient est un monde de Tout-Possible puisque tu peux le transformer…et ainsi transformer ta vision de la réalité;

        En espérant que cela soit plus clair…

        Si tu ne prends pas le temps de réorganiser ton passé ou ton avenir, tu es dépendant de ce qui se joue dans ton théâtre intérieur inconscient…à ton insu.

        Dire « on se met d’accord sur le fait qu’on ne sera pas d’accord est un paradoxe réorganisateur »
        .
        Mon article sur le sortilège explique comment un accord passé dans le passé devient toxique dans une autre époque, inconscient 9 fois sur 10 et toxique…jusqu’à ce que le symptôme /sortilège apparent (conscient) deviennent si alarmant qu’il oblige à aller changer le vieux contrat, le réinitialiser pour une nouvelle croissance. et c’est là que réside notre chance !!!

        Elisandre
        Elisandre (le Royaume Amoureux) vous propose de lire : Que l’argent disparaisse ! …ou la création d’un sortilège.My Profile

        1. Michaël

          Mersci Elisandre pour cet éclairage, c’est vrai que cette vision des relation hommes-femmes est un peu nébuleuse pour moi.
          Michaël vous propose de lire : Questions réponses sur la dispute dans le coupleMy Profile

  10. Sco!

    Encore moi Michaël,
    Ton blog est tellement intéressant que je n’ai pu m’empêcher d’écouter deux entrevues, dont celle-ci et de lire ton à propos.

    C’est vraiment extra cette entrevue avec Yvon Dallaire! Je suis totalement d’accord avec lui de A à Z, même en ce qui concerne la routine (mon blog s’appelle couple-zero-routine), car pour moi la routine c’est lorsque les choses sont ennuyantes et qu’il faut les changer par des rituels agréables (d’où mon idée de zéro routine).

    En effet, pourquoi ne pas laver la vaisselle en chantant puisqu’il faut la laver de toute façon!
    Je te trouve extra d’avoir réussi à interviewé cet homme bien connu dans mon coin de pays, le Québec!
    Merci encore!
    Sco! :)
    Sco! vous propose de lire : Ce n’est pas parce qu’on est au régime qu’on a pas le droit de regarder le menu! ou histoire d’attirance!My Profile

    1. Michaël

      Oui, je suis vraiment content qu’Yvon ait accepté cette entrevue.

      C’est lui qui m’a fait comprendre la différence entre une routine et un rituel.

      A très bientôt Sco! :)
      Michaël vous propose de lire : 10 preuves d’amour pour les fêtesMy Profile

  11. nath

    Bonjour,

    J’ai acheté le livre d’YVON DALLAIRE  » qui sont ces femmes heureuses »

    Actuellement je rencontre des problèmes dans mon couple, je suis mariée depuis 3 ans et nous nous connaissons depuis 6 ans.
    Je reconnais en demander trop à mon mari et à être un homme parfait c’est pourquoi je travaille sur moi et je me suis acquis ce livre.
    Seulement à la page 52/53 de son livre, Yvon Dallaire parle de l’homme timide et je suis frappée par la description qu’il en fait et la presque ressemblance avec mon mari. Certes il a ses peurs mais il agit, il a quitté sa seconde femme, il a élevé son unique enfant quand sa première femme est partie, il est serviable certes mais pas au point d’aller à l’encontre de ses désirs. Quand il ne souhaite pas faire quelque chose, il vous le fait savoir et ne le fait pas……..Seulement c’est un éjaculateur précoce, nous sommes allés voir par deux fois une sexologue à qui il a dit avoir peur de ne pas être à la hauteur vis-à-vis de moi et qu’il avait compris avec moi ce qu’était d’honoré, d’aimer une femme……..
    La page 48 du livre lignes 8 à 23 nous décrit totalement.
    Je travaille cependant sur moi à ne plus lui reprocher car j’ai compris aujourd’hui que c’était un homme timide qui m’adore et ne sait que faire pour me sublimer….
    Ce qui me rassure dans le livre d’Yvon Dallaire c’est que le choix de la femme heureuse devrait se porter sur un homme normal qui oscille entre l’homme timide et l’homme égocentrique ce que représente mon mari.
    J’en suis à ma troisième union, mon mari aussi.
    J’ai fuit dans les deux premières unions l’homme manipulateur et l’homme obsédé narcissique et j’ai rencontré mon mari actuel. J’ai perdu de nombreuses années avec mes deux premières relations, mais j’ai appris beaucoup de choses, c’est pourquoi aujourd’hui je tiens à mon mariage et je suis angoissée à l’idée qu’il puisse lui aussi être de nouveau un échec.
    C’est pourquoi je veux avancer dans ma vie et traverser les crises, de couple entre autres, plus facilement et en conscience.
    Je sais par avance que mon mari n’entreprendra pas une thérapie individuelle ou conjugale, parler ce n’est pas son « truc », c’est pourquoi j’ai opté pour un travail sur moi, où je veux qu’il se sent accepté et aimé pour ce qu’il est. Je ne veux plus chercher à l’améliorer mais à l’aimer tel qu’il est, car je sais au fond de moi que c’est quelqu’un de bien, un bon gars comme le site Yvon dans la page 30 de son livre.
    Je suis parfaitement d’accord avec Elisandre quand elle écrit :
    -« Le monde de l’inconscient est un monde de Tout-Possible puisque tu peux le transformer…et ainsi transformer ta vision de la réalité »
    -« Si tu ne prends pas le temps de réorganiser ton passé ou ton avenir, tu es dépendant de ce qui se joue dans ton théâtre intérieur inconscient…à ton insu »
    -« un accord passé dans le passé devient toxique dans une autre époque, inconscient 9 fois sur 10 et toxique…jusqu’à ce que le symptôme /sortilège apparent (conscient) deviennent si alarmant qu’il oblige à aller changer le vieux contrat, le réinitialiser pour une nouvelle croissance. Et c’est là que réside notre chance !!!

    J’ai un passé très douloureux que j’ai su apprivoiser grâce à une analyse que j’ai fait pendant 7 ans, une analyse qui s’est terminé à mon insu suite au départ en retraite de ma psychanalyste et j’avoue que financièrement ce n’était plus possible…….C’est pourquoi avec les outils de compréhension que j’ai acquis je continue mon travail seule avec l’aide de vos articles, de livres et de communication avec des personnes telles que vous qui êtes sur la même longueur d’onde psychologiquement et ce n’est pas donner à tout le monde car c’est dur et éprouvant de se remettre en question, de ne pas vouloir avoir raison, de pardonner et d’accepter les erreurs du passé……………
    Aujourd’hui j’ai coupé les ponts avec mes parents depuis 7 ans pour moi c’était vital et ça l’est toujours pour l’instant, mais au fond , tout au fond de moi je reste loyale envers l’éducation qu’ils m’ont apporté et qui n’est pas forcément la meilleure car j’ai toujours de très grosses peurs qui m’empêchent de vivre pleinement………et ce notamment dans mon couple. J’en suis consciente mais ça me coute en énergie psychologique où je panique très facilement face aux aléas de la vie et celle de couple plus précisément. Je suis de ces femmes qui remettent en cause leur bonheur par rapport aux faits et gestes de leur conjoint alors qu’il n’y est pour rien. C’est un modèle que j’ai eu depuis toute petite où quand ma mère et d’autres femmes de ma famille ne se portaient pas bien c’était forcément de la faute de leur conjoint qui ne faisait rien pour améliorer les choses, leurs choses, leurs envies…..
    Aujourd’hui j’ai compris mais il m’est encore difficile de « voir » autrement de dépasser « mon inconscient »……….

    Si vous pensez pouvoir m’apporter un peu d’aide dans ma démarche que je décris ci-dessus c’est avec plaisir que j’accueillerai vos témoignages.

    Merci de m’avoir lu et merci d’avance pour votre aide…….

    Nath

    1. Michaël

      Bonjour Nath,

      merci pour ton témoignage.

      Je trouve ta démarche de remise en cause et ton combat pour votre couple vraiment très courageuse.

      Je pense que tu as compris beaucoup de chose sur la vie de couple et sûrement plus que moi. Tu sais comment être heureuse en couple et tu as tous les outils.

      Peut être ce qu’il te manque maintenant, c’est de lâcher prise et d’arrêter de te poser de fausses questions. Profite du moment présent avec ton mari. Et demande toi seulement : « Comment aujourd’hui je vais pouvoir me faire plaisir? et comment faire plaisir à mon mari aujourd’hui? »

      Ma femme me disait : « On dirait qu’a force de toujours vouloir améliorer notre couple, tu ne regardes que ce qu’il ne va pas. » Elle a raison… regardons et réjouissons nous également de toute les bonnes choses qui arrivent dans notre couple.

      On ne peut pas prévoir comment va finir notre couple. Nos inquiétudes (anxiétés) existent mais elle sont inutiles finalement…

       » j’espère qu’il ne pleuvra pas à notre mariage. »
      Et alors? s’il pleut, c’est pas grave (Personne ne maitrise le temps) ça sera quand même le plus beau jour de notre vie! :)

      Bon courage Nath, c’est le bon mariage, vous avez tout pour être heureux! :)
      Michaël vous propose de lire : 10 preuves d’amour pour les fêtesMy Profile

      1. nath

        Merci Michael pour tes encouragements qui sont les bienvenus en ce moment…Car oui j’ai compris tout les outils à utiliser pour faire un couple heureux mais quand on manipule de nouveaux outils au début, il est très difficile de les manipuler et de savoir lequel utiliser et savoir si ça va fonctionné….
        Surtout quand on est conditionné avec de vieux outils, il est difficile de laisser place aux neufs……
        J’espère y arriver, seul l’avenir me le dira, en attendant j’angoisse énormément et c’est pas évident et comme tu le dis si bien :

        On ne peut pas prévoir comment va finir notre couple. Nos inquiétudes (anxiétés) existent mais elle sont inutiles finalement…

        C’est ce que j’essaie de ne plus contrôler, j’ai tellement misé sur ma
        3 eme union.

  12. Sven

    Bonjour et merci pour cet article, qui je l’espère me sera d’une utilité prochainement. En fait, j’en suis encore au stade de construire une relation avec une fille qui semble floue, après une journée passée à créer une complicité pour finir par se frencher tendrement vers la fin, un souper banal comme avec un banal ami puis plus rien…pourtant je lui avait dit au départ ce que je ressentais pour elle, là j’ai ben l’impression d’être mené en bateau….Merci beaucoup par avance,

    1. Michaël

      Les femmes ont besoin d’être conquises.

      Prend un peu de distance avec elle, attend que ça soit elle qui te rappelle.

      Pour tout ce qui concerne la drague, je te conseille le blog de Kamal : http://www.seductionbykamal.com
      Michaël vous propose de lire : Mon couple : un matin enrichissantMy Profile

  13. affinité

    Les hommes ont besoin de conquérir:) en tout cas merci pour ces conseils forts utiles pour sauver son couple.Les évènements de la vie fragilise trop le couple, parfois ça fait du bien de lire les avis et les retours des autres.
    affinité vous propose de lire : La rencontre par affinité, ça marche ?My Profile

  14. Philippe du Rucher de l'Ours

    Je suis marié depuis un mois et la lutte de pouvoir n’est pas vraiment présente. On sait reconnaitre quand l’un à raison. C’est bon signe ou ça ne veut strictement rien dire ? L’état de grâce peut-être ?

    1. Michaël

      Bonjour Philippe,

      C’est génial pour votre couple ! :)

      La lutte du pouvoir au sein du couple est une des principales causes de conflit dans les couples.
      Michaël vous propose de lire : Demande au mariage très originaleMy Profile

  15. Line Lamontagne

    J'ai découver ce type… psychologue de formation" ce matin à la tv, à l'émission trucs et cie… j'ai aimé ses propos…et comme c'est la St-Valentin cette semaine, je partage avec vous…citation de lui: L'attirance, c'est une impulsion, l'amour c'est une décision..j'adore..

  16. Line Lamontagne

    J'ai découvert ce type… psychologue de formation" ce matin à la tv, à l'émission trucs et cie… j'ai aimé ses propos…et comme c'est la St-Valentin cette semaine, je partage avec vous…citation de lui: L'attirance, c'est une impulsion, l'amour c'est une décision..j'adore..

    1. Line Lamontagne

      Intéressant!

  17. Chantale Loiseau

    très bel interview, et intéressante et ça ouvre les yeux sur une vraie relation de couple même si l'interview était de courte durée, j'ai appris et compris certaines choses quand même…excellent.

  18. Vanessa

    Un grand merci à l interviewer et au psychologue vous nous donnez les clés pour être heureux en couple et personnellement cela va beaucoup m aider c’est très rare d’avoir autant d’information aussi vrai et communiquer de façon généreuse. Jai compris mes erreurs vraiment je vous souhaite d’être plus connu :)

  19. Amy

    J ai vraiment apprecier cet interview et je vous assure que la vie en couple n est pas chose facile certes mais nous pouvons de pars et d’ autres mettre tt en oeuvre pour reuissir nos vie de couple qui est d’ une importance capitale , a 27ans , il faudra que j en apprenne encore et encore pour le bien être de mon couple etc… Merci a mon couple heureux pour tt ce que vous faites pour nous .

  20. Elizabeth Saldaña

    C' est tres intéressante, excellent :)

  1. Interview expert relation hommes femmes

    [...] Interview expert relation hommes femmeswww.mon-couple-heureux.com/interview-expert-relation-hommes-… par moncoupleheureux il y a quelques secondes [...]

  2. Ma revue du web #2 | Deviendra grand

    [...] vous conseille vivement de lire cette interview d’un thérapeute du couple, publié sur le blog Mon couple heureux de Michael. OK, moi aussi, le titre « thérapeute » a [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge