«

»

Les 5 ennemis de la communication dans le couple

Cet article constitue ma participation au festival À la croisée des blogs. C’est un événement inter-blog dédié au développement personnel. Il est publié mensuellement et chaque nouvelle édition traite d’un thème original. Ce mois-ci c’est Romain du blog Décodeur du non-verbal qui en est l’organisateur. Il nous a proposé de réfléchir sur le thème : “La communication et l’art d’interagir”.

A la croisée des blogs

 

 

Dans les premiers mois de notre mariage, ma femme et moi nous nous disputions régulièrement sur des sujets sans importance.

Généralement, on se dispute sur des sujets sensibles comme l’argent, les enfants, le sexe, le travail ou la belle famille. Mais nous, nous nous disputions sans vraiment de sujet précis. Avec le temps, j’ai compris que certaines de nos disputes auraient pu être évitées. Elles étaient dues a des moments très mal choisis pour rentrer en communication.

J’ai répertorié pour vous 5 ennemis de la communication dans notre couple. Ce sont les moments les moins appropriés à la discussion. A ces moments là, il y a de grande chance que vous produisiez un échange stérile ou pire un échange explosif! Il vaut donc mieux éviter de commencer une discussion sérieuse.

Voici les 5 ennemis à repérer avant d’entamer une discussion :

 

Ennemi N°1 : La colère

en colere

Vous avez rayé votre voiture toute neuve…

Le facteur vous a déposé un avis de passage sans sonner alors que c’est un colis très important!

Vous retrouvez le mur de votre maison tagué outrageusement!

Vous ordinateur a plante pendant que vous rédigiez un énorme rapport, alors que vous n’aviez pas encore sauvegardé…

On vous a pris votre place de parking….

La super journée! 🙁

 

Dans ces moments là, vous êtes furieux! Je sais qu’il faut rester calme et relativiser et puis il y a toujours plus malheureux que soi… oui mais ma voiture était toute neuve!!!

Bref, à ce moment là votre femme arrive. Elle vous demande souriante :

Alors? Comment on organise les vacances?

Admettez qu’elle arrive a un moment très délicat de votre journée.Vous voyez rouge. La cocote minute siffle. Vous allez exploser !!!

 

Il y 2 possibilités pour la suite des évènements :

La mauvaise : vous envoyez votre femme sur les roses (d’ailleurs elle attend toujours votre bouquet). Puis, vous déchainez toute votre colère sur elle qui, je le rappelle, n’a rien fait du tout. Elle est un peu comme le héros du film Die Hard, elle est au mauvais endroit au mauvais moment.

La bonne : vous rassemblez les miettes de calme qu’il reste en vous (si si cherchez bien) et vous lui dites :

Écoute ma chérie, mon ange, mon trésor, je t’aime vraiment. Quelques évènements m’ont passablement irrités vois-tu. Et je suis dans le regret de t’annoncer que je préfèrerais, dans la mesure du possible, reporter cette délicieuse discussion à plus tard. Cordialement…”

Ensuite, vous allez vous enfermer dans un pièce insonorisé pour hurler tous ces mots que l’on interdit de dire à nos enfants. Le cri est libérateur. Vous pouvez également faire 2 fois le tour du quartier pieds nus, ça va vous calmer!

 

Vous l’aurez compris, il ne faut pas vous parler quand vous êtes en colère.

 

Là où ça se corse, c’est quand votre femme est en colère, et bien c’est pareil! Si vous venez vers elle pour lui demander où se trouve votre chaussette qui va avec celle qui est dans votre main alors votre dulcinée est toute rouge et serre les dents… je vous conseille de déguerpir vite fait. De toute façon, les chaussettes dépareillées ça ne se voit pas énormément, il faut avoir un pantalon long c’est tout

 

 

Ennemi N°2 : La fatigue

L’exemple classique est : vous rentrez du boulot.

Si la journée c’est bien passé, vous êtes ouvert à la discussion.Vous avez envie de partager cette magnifique journée que vous avez passé avec vos collègues de bureau : Simon qui a caché la souris de Gérard, Gérard qui a collé pleins de post it dans le bureau de Simon, bref la bonne journée de franche rigolade.

Par contre, si vous aviez 12 projets à finir, un client qui vous a harcelé toute la journée, et votre chef qui vous a mis la pression toute la journée… votre niveau d’humour et de patience est tombé plus bas que le sol… vous rentrez à la maison et vous n’en pouvez plus… vous n’avez qu’un seul et unique but dans la vie maintenant c’est débrancher votre cerveau, ne plus réfléchir : la télé, jardiner, faire de la musique, faire une partie de foot, sortir mais pas… discuter!

Sachez également connaitre les moments de la journée les plus propices à la discussion.

Par exemple, votre conjoint peut ne pas être du matin. Inutile d’entamer une discussion si vous savez que sa matinée il est en mode zombie. Son cerveau n’est pas encore branché et toutes tentatives de discussion pourraient être interprétées comme une agression. Autant la reporter à un moment ou l’autre est plus réceptif comme le soir. Ce sont dan ces moment là que vous pouvez vous apercevoir que vous avez des rythmes différents.

 

 

Ennemi N°3 : Le sentiment d’être perdu

Parfois, on a l’impression que tout s’écroule autour de soi.

Plus rien ne va. La vie est une succession de malheur. La clef se casse dans la serrure, un PV orne le pare-brise de votre voiture, vos projets de vacances sont annulés, la promotion tant attendue est suspendue, … C’est la déprime totale.

Dans ces moments là, vous ressentez un sentiment de tristesse profonde. Une amertume qui coupe toute envie de discuter. Ce n’est peut être qu’un mauvais moment à passer mais c’est un moment où vous vous sentez très faible et incapable de tenir une conversation avec un vrai échange. Tout ce que vous dit votre partenaire vous passe au dessus de la tête, mais vous ne le dites pas. Vous ne vous sentez pas agressé mais vous n’êtes pas du tout intéressé par les sujets abordés. Même en faisant un effort, votre esprit s’envole et votre regard se dirige inexorablement vers vos chaussures. Quoi de plus pénible pour votre ami qui essaye de vous faire comprendre qu’on doit choisir entre une école privée ou une école publique pour le petit dernier. L’autre est alors frustré car il ne se sent pas écouté…

Nous avons donc à ma droite un être frustré qui essaye de parler à un être abattu… autant reporter la discussion.

Lorsque votre conjoint est dans une période de manque de confiance en soi ou de colère contre lui-même, il ne sera pas réceptif au dialogue. Il a surtout besoin d’écoute.

 

 

Ennemi N°4 : Le bruit

trop de bruit ici

Le bébé pleure,

La musique des voisin fait trembler les murs,

La télévision raconte en image les horreurs de la guerre…

Comment, dans ces conditions, pouvez vous discuter calmement? Ha oui… d’accord : en dialoguant en langage des signes avec des boules quies…

 

Plus sérieusement Pour discuter, il faut être dans un environnement calme. On ne discute pas de choses sérieuses pendant un concert ou dans un supermarché. C’est possible mais disons qu’il y a plus de chance que la discussion finisse en eau de boudin.

De même, vous discutez à table le soir (félicitation car c’est un des rares moments de la journée où vous vous retrouvez) mais la télé est allumée… éteignez la!

Vous débattez sur la couleur de la future venue ou non de votre belle mère et un de vos enfants vous interrompt… Établissez des règles : on interrompt pas des adultes qui parlent!

La meilleur méthode finalement pour éviter tous ces éléments perturbateurs et de bénéficier d’un moment de qualité à deux en se donnant un rendez vous hebdomadaire. Par exemple, décidez que tous les vendredi soir, c’est votre moment à deux. Les enfants sont chez la nounou ou les grands parents.Vous vous préparez un bon repas avec chandelles ou, si vous avec les moyen, vous vous donnez rendez vous dans un endroit calme et neutre comme un restaurant.

 

 

Ennemi N°5 : La faim

Je devine d’ici des sourires… qu’est ce que la faim a voir avec le faite de bien communiquer ou pas?

Et pourtant, je l’ai remarqué dans mon couple et lu ailleurs. Quand j’ai faim, je suis de mauvaise humeur. Ma femme aussi!

En faite, la faim a une influence sur nos capacités d’écoute. Ne serait-ce que cette sensation déplaisant au ventre qu’elle génère.

 

Je n’ai pas trouvé d’étude à ce sujet là mais j’attends vos témoignages! 😉

 

 

En conclusion

Pour bien communiquer dans le couple, soyez observateur. Si l’un de vous deux est soit :

  • en colère,
  • fatigué,
  • déprimé,
  • dans un environnement bruyant,
  • ou a faim

reportez la discussion à un autre moment.

Si vous persistez, la discussion avec votre conjoint risque de ne pas être agréable ni pour vous ni pour lui. Convenez ensemble d’une date et d’une heure précise pour discuter de ce sujet là.

 

 

Si vous avez apprécié mon article, abonnez vous au flux RSS :

 

Photos de joshjanssen et de Jeff the Trojan

Recherches utilisées pour trouver cet article :

communication dans le couple,communication couple,plus de communication dans le couple,probleme communication couple,couple communication,yhs-ddc_bd,discussion couple,problème de communication dans le couple,dispute incessante dans le couple,problème de communication couple

Avez-vous lu ces articles ?

Lien Permanent pour cet article : http://www.mon-couple-heureux.com/les-5-ennemis-de-la-communication-dans-le-couple/